Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10419/129693
Authors: 
Jackson, Harriet
Year of Publication: 
2015
Series/Report no.: 
Bank of Canada Staff Discussion Paper 2015-13
Abstract: 
A key issue in the renewal of the inflation-control agreement is the question of the appropriate level of the inflation target. Many observers have raised concerns that with the reduction in the neutral rate, and the experience of the recent financial crisis, the effective lower bound (ELB) is more likely to be binding in the future if inflation targets remain at 2 per cent. This has led some to argue that the inflation target should be raised to reduce the incidence of ELB episodes. Much of this debate has assumed that the ELB is close to, but not below, zero. Recently, however, a number of central banks have introduced negative policy interest rates. This paper outlines the concerns associated with negative interest rates, provides an overview of the international experience so far with negative policy rates and sets out some general observations based on this experience. It then discusses how low policy interest rates might be able to go in these economies, and offers some considerations for the renewal of the inflation-control agreement.
Abstract (Translated): 
Une dimension centrale du débat entourant le renouvellement de l’entente sur la cible de maîtrise de l’inflation est celle du niveau approprié de cette cible. Au vu du recul du taux neutre et compte tenu des enseignements de la récente crise financière, de nombreux observateurs s’inquiètent de la possibilité que la valeur plancher effective des taux d’intérêt se fasse plus contraignante dans l’avenir si les cibles de maîtrise de l’inflation sont maintenues à 2 %. Certains vont jusqu’à penser que la cible d’inflation devrait être relevée pour réduire la fréquence des épisodes où le taux directeur atteint son plancher effectif. Une grande partie de ce débat repose sur l’hypothèse que le plancher effectif des taux se situe près de zéro, mais non au-dessous. Or, un certain nombre de banques centrales ont récemment adopté des taux directeurs négatifs. Dans son étude, l’auteure expose les enjeux associés à la négativité des taux d’intérêt, dresse un panorama de la situation à ce jour des pays qui ont fait passer leurs taux directeurs en territoire négatif et présente quelques conclusions générales tirées de l’expérience de ces pays. Elle se demande ensuite jusqu’à quel point ces taux directeurs peuvent descendre dans ces économies et suggère des pistes pour poursuivre la réflexion en vue du renouvellement de l’entente sur la cible de maîtrise de l’inflation.
Subjects: 
Central bank research
Financial markets
International topics
Monetary policy framework
Recherches menées par les banques centrales
Marchés financiers
Questions internationales
Cadre de la politique monétaire
JEL: 
E
E5
E52
E58
E6
E65
Document Type: 
Working Paper
Appears in Collections:

Files in This Item:
File
Size





Items in EconStor are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.