Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10419/103021
Authors: 
Arifovic, Jasmina
Jiang, Janet Hua
Year of Publication: 
2014
Series/Report no.: 
Bank of Canada Working Paper 2014-12
Abstract: 
A "sunspot" is a variable that has no direct impact on the economy's fundamental condition, such as preferences, endowments or technologies, but may nonetheless affect economic outcomes through the expectations channel as a coordination device. This paper investigates how people react to sunspots in the context of a bank-run game in a controlled laboratory environment. The sunspot variable is a series of random public announcements predicting withdrawal outcomes. The treatment variable is the coordination parameter, defined as the minimum fraction of depositors required to wait so that waiting entails a higher payoff than withdrawing. We conduct treatments with a high, low and intermediate value of the coordination parameter. Although theory predicts that sunspot equilibria exist in all treatments, strong responses to sunspots only occur in the treatment featuring the intermediate value of the coordination parameter where strategic uncertainty is high. The policy implication is that people tend to respond strongly to public announcements during times of uncertainty. In those situations, communication to the public must be treated with extra care.
Abstract (Translated): 
Une « tache solaire » est une variable qui n’a pas d’incidence directe sur les paramètres fondamentaux de l’économie, tels que les préférences des agents, les ressources ou les technologies disponibles, mais qui peut néanmoins influencer son évolution par le canal des anticipations, celui-ci agissant comme un instrument de coordination. Les auteurs étudient la façon dont les déposants réagissent à des aléas de type « taches solaires » dans le cadre d’un jeu de coordination modélisant une panique bancaire (c’est-à-dire des retraits massifs de dépôts), sous des conditions contrôlées en laboratoire. Les taches solaires consistent en une série d’annonces publiques aléatoires visant le nombre de retraits prévus. La variable de traitement est le paramètre de coordination, qui se définit comme la proportion minimale de déposants devant prendre leur mal en patience pour que leur attente s’avère plus payante qu’un retrait. Les auteurs se livrent à leurs expérimentations en fixant une valeur haute, basse ou intermédiaire pour le paramètre de coordination. Alors que, selon la théorie, des équilibres à taches solaires devraient se réaliser dans tous ces cas de figure, les réactions les plus vives aux aléas mentionnés ne se produisent que lorsque le paramètre de coordination revêt la valeur intermédiaire, c’est-à-dire lorsque l’incertitude stratégique est élevée. L’implication sur le plan des politiques publiques est que les gens ont tendance à réagir fortement aux annonces qui leur sont faites dans des périodes d’incertitude, et donc, qu’il faut s’exprimer publiquement avec encore plus de circonspection dans ces circonstances.
Subjects: 
Financial stability
Financial markets
JEL: 
C91
C92
D80
E58
G20
Document Type: 
Working Paper

Files in This Item:
File
Size
849.45 kB





Items in EconStor are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.