Please use this identifier to cite or link to this item: http://hdl.handle.net/10419/103016
Authors: 
Brogaard, Jonathan
Garriott, Corey
Pomeranets, Anna
Year of Publication: 
2014
Series/Report no.: 
Bank of Canada Working Paper 2014-19
Abstract: 
We analyze trading dynamics as successive high-frequency trading (HFT) firms begin to trade stocks in an equity market. Entrants compete with incumbents for volume, and there is crowding out. Earlier entry is associated with larger effects. After Passive HFT entry, incumbent spreads tighten. After Aggressive HFT entry, incumbent order flow loses informedness. Revenue data suggest entry reduces the profitability of HFT activity. The results show that part of the value of HFT comes from its competitiveness.
Abstract (Translated): 
Les auteurs analysent la dynamique des échanges après que des entreprises qui font des transactions à haute fréquence eurent commencé successivement à négocier des titres sur le marché des actions. Les nouveaux venus rivalisent avec les acteurs déjà présents pour obtenir plus de volume, ce qui entraîne un effet d’éviction. Les effets exercés par les premiers entrants sont plus prononcés. L’entrée de participants passifs donne lieu à un resserrement de la fourchette de cotation pour les participants existants. Après l’arrivée de participants agressifs, le contenu informationnel du flux d’ordres des participants existants diminue. En outre, les données tendent à indiquer une baisse de rentabilité des transactions à haute fréquence. Les résultats de l’étude montrent que l’intérêt de la négociation à haute fréquence réside en partie dans la compétitivité de cette activité.
Subjects: 
Financial markets
Market structure and pricing
JEL: 
G20
G14
L1
Document Type: 
Working Paper

Files in This Item:
File
Size
438.69 kB





Items in EconStor are protected by copyright, with all rights reserved, unless otherwise indicated.